les commentaires sont désactivés pour cet article

Enquête – Offre de soin sur Dampierre et communes voisines

Malgré diverses actions menées par la municipalité (annonces, recherche et contacts divers, mise à disposition d’un local pour un cabinet médical, etc … ), la commune de Dampierre ne dispose toujours pas de médecin depuis plus de 2 ans.

La pharmacie, bien que fragilisée, a continué de son mieux à assurer un service à la population. Cependant, le pharmacien, Monsieur Vuillet souhaite prendre sa retraite. La recherche d’un repreneur pour l’officine se poursuit.

En l’absence de repreneur la pharmacie de Dampierre devra fermer définitivement. La nouvelle législation autorise l’ouverture d’une pharmacie pour 3500 habitants résidant sur la commune. Aucune nouvelle pharmacie ne pourra ouvrir .

Un déplacement de la pharmacie le long de la RD673 (ex RN73) pourrait permettre de la redynamiser et d’en faciliter l’accès. Là aussi, la législation ne permet qu’un transfert sur la commune de Dampierre.
Le futur aménagement du quartier « les jardins de Jean », où sera implantée la nouvelle gendarmerie convient, de par sa proximité avec le cœur du village et celle de Ranchot, pour un transfert. La municipalité a d’ailleurs identifié une réserve foncière à cet effet.
Cette enquête s’adresse à la population de Dampierre mais aussi aux populations des communes voisines. (Ranchot, Petit-Mercey, Rans, Monteplain, Louvatange, Etrepigney et Plumont.)
Elle a pour but d’évaluer vos besoins en matière de santé, mais aussi de recueillir vos remarques et vos suggestions concernant le service pharmaceutique et l’offre médicale.

Download the PDF file .

Les commentaires sont fermés.